Baignoires

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Exposition Galerie Bër , Cherbourg, 2011
Les amateurs d’art Cherbourgeois et les premiers estivants ont eu de la chance , jusqu’à la semaine dernière, d’admirer le résultat pour la première fois dans une galerie de Cherbourg (la galerie Bër, rue du port) où le fils Gwezennec vend du vin et des toiles. Un choc pour beaucoup. Une réussite aussi pour la galerie. Le plus grand tableau est parti chez un vrai connaisseur . Il représentait un corps nu à la baignoire , l’un de ses thèmes les plus aboutis. Un homme de couleur justement, exporté de cette Afrique du Sud où l’artiste a adoré séjourner longuement en 2009. Chez lui, à Saint Maurice , une autre toile du même genre sèche à peine. Après deux ans de travail , Frédéric Faye vient enfin de trouver le personnage qui manquait pour boucler son oeuvre , commencée au retour de Johannesburg voilà deux ans. Trois personnages désormais, dans une salle de bain, une fenêtre qui s’ouvre sur un port, un bateau gris, un sous-marin, et au loin, la montagne désertique inondée de soleil.

J ‘aime travailler ce grand format, j’utilise souvent le 100-Figure, exactement ma taille !

Avec un peu d’ auto-dérision, Frédéric Faye , qui doit mesurer un mètre soixante tout mouillé, vient de nous apprendre que le format «100-Figure» est un terme du métier qui indique un rectangle vertical de 162 cm de haut par 130 cm.